Prisma Canal International

Prisma Canal International est un blog indépendant animé et dirigé par Hugues B SEUMO, acteur de la vie contemporaine, pour réagir sur l'actualité contemporaine.

Cameroun: François Hollande répond à Fabrice Njayou de l’ASMA à propos de l'affaire Marafa Hamidou Yaya au Cameroun

ob_51b972_20160226-151404-1

Fabrice Njayou, le porte parole de l'ASMA (Action Solidaire Pour Marafa), a relancé auprès du Gouvernement français le 25 février dernier, le dossier lié aux manquements divers dans le procès de Marafa Hamidou Yaya au Cameroun dans les années de l’indépendance. Dans sa correspondance adressée à Monsieur François Hollande, Président de la république française, l'ASMA souhaiterait que le droit soit dit et que Marafa Hamidou puisse être libéré car, jusqu'ici, ASMA pense qu'il est injustement emprisonné

A Monsieur François Hollande, Président de la république.

Objet: Interpellation.

Monsieur le Président de la république,

le 03 juillet 2015, vous avez effectué une visite d’Etat au Cameroun où pendant votre séjour vous avez interpellé le Président Biya sur le cas de votre compatriote Maître Eyoum Lydienne.

Par le biais de cette lettre que nous avons l'insigne honneur de vous entretenir sur le cas Marafa Hamidou Yaya cet ancien ministre injustement accusé et injustement condamné au Cameroun.

Nous ASMA, (ACTION SOLIDAIRE POUR MARAFA ) sommes un mouvement mis sur pieds à Bruxelles et militons pour sa libération et c'est à juste titre que nous vous interpellons.

Faut il encore vous rappeler le contexte de cette affaire, les nombreux manquements observés pendant ce procès, les origines et les enjeux de celui ci? Nous pensons que non car nous sommes sûr et certain qu'à un moment donné vos différents services tant à l’étranger qu'à l’Élysée vous ont briffés sur cette affaire.

Mais nous devons vous rappeler que tous les appels qui ont été fait par les uns et les autres autour de cette affaire à votre endroit sont restés vains.

Monsieur le Président de la république,

Pendant votre ce point de presse seul le cas de votre compatriote à été évoqué. Est-ce à dire que l'injustice subie par les autres prisonniers, et par Marafa en particulier, injustement accusé et injustement condamné ne vous émeut il pas ?

Le respect des Droits de l'Homme et le combat contre l'Injustice devrait il se faire en fonction de la nationalité? Nous pensons que non. La France que vous incarnez est par essence la nation des Droits de l'Homme, des Libertés et de la Justice.

Monsieur le Président de la république,

Jusqu'à quand durera cette injustice ? l'inaction est complice.

C'est fort de ceci que nous vous interpellons car la voix de la Liberté, de l’Egalité, et de la Fraternité, ainsi que celle de la Justice face à cette ténébreuse injustice, doit se faire entendre puisque nous naissons et demeurons libre et égaux en Droits et le mépris des Droits de l'Homme est une des causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements.

Cette voix ou cette position , comme celle du Département d’Etat américain (à trois reprises déjà) et de l'Internationale Socialiste (le 6-7 juillet 2015 à New York) comptera aussi afin de mobiliser les consciences comme cela l'ont été pour toutes les injustices perpétrées sur les uns et les autres de part le monde et pour les quelles la voix de la France s'est faite entendre.

Monsieur le Président de la république,

la France a « les moyens » il vous faut juste de la volonté. La souveraineté du Cameroun ne doit pas primer sur l'injustice car cette dernière menace la justice partout ailleurs.

Ne dit on pas qu'en matière des Droits de l'Homme aucun Etat ne peut invoquer sa souveraineté? Faire entendre la voix et la position de la France pour dénoncer cette injustice ne sera pas de l’ingérence car dans ce dossier la justice s'est prostituée afin d' assouvir les désirs d'un régime.

Nous devons nous mobiliser afin de permettre à Apollon d’éclairer non seulement cette ténébreuse injustice, mais aussi leurs auteurs afin qu'ils rebroussent chemin. Il est donc judicieux pour Nous de vous interpeller afin que vous puissiez vous saisir de cette affaire et de « tout» mettre en œuvre pour qu'une justice saine et équitable soit appliquée autour de celle ci, et qu'une issue favorable soit trouvée.

Ayant confiance en votre bienveillance, Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président de la république, l'expression de toute notre gratitude et de notre très haute considération.

Fait à Bruxelles le 25 février 2016

Fabrice Njayou, Porte parole de ASMA

Reponse--Hollande_Asma

 

Action Solidaire pour Marafa

Plate forme crééé pour informer l'opinion nationale et internationale sur l'emprisonnement injuste de Marafa Hamidou Yaya au Cameroun et la demande de sa libération inconditionnelle

http://asmarafa.over-blog.com


http://asmarafa.over-blog.com/

Posté par seumo à 11:37 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire