26-02-09

Afrique, Immigration : les rentiers de la misère du monde

Quoiqu’ils aient des lois qui se doivent d’être respectées, le gouvernement italien qui vient de transformer la situation irrégulière en un délit, et le gouvernement français qui brandit le délit de solidarité à quiconque veut aider un sans-papiers, ont un point commun avec les passeurs : ce sont tous des rentiers de la pauvreté, ou mieux, de la misère du monde. En Italie, des milices urbaines ont déjà été créées par Berlusconi pour traquer et dénoncer la présence des sans-papiers passibles en plus d’une amende de 10.000 euros au cas... [Lire la suite]