16-04-10

Cameroun,Le Président Paul Biya, lui, a trouvé sa voie : celle de mourir au pouvoir

28 ans de pouvoir, englués dans cinquante ans d’indépendance au terme desquels, comme toujours, le Cameroun cherche encore sa voie. Une voie qui, dans la perspective libérale, ne peut déboucher que sur le boulevard de l'échec et de l'immobilisme. Pendant ce temps, avec «une insouciance sautillante et parfumée», les camerounais, par leur comportement, donnent raison à Réné Dumont, cet ingénieur agronome français qui dans les années soixantes disait déjà que l'Afrique noire est mal partie, selon qui, «les dirigeants africains confondent... [Lire la suite]