Prisma Canal International

28-05-18

Cameroun: Voici pourquoi il faut poursuivre en justice les auteurs de la destruction du monument de Ruben Um Nyobe à Douala

Même après avoir ingurgité quelques comprimés pour se soulager des maux de têtes dus aux aléas de la vie quotidienne camerounaise, on ne cessera jamais de se poser des questions sur ce qu'on a vu samedi dernier dans l’après-midi à Douala au lieu-dit Mobil Njo Njo- Bonapriso. La barrière du chantier d’aménagement du monument dédié à Um Nyobe a été complètement détruite. Idem pour des sacs de gravier et autres matériels du chantier. Des images et vidéos qui circulent sur la toile nous renseignent que ce chantier a été détruite par... [Lire la suite]
Posté par seumo à 22:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25-05-18

Vous avez dit militantisme ventriculaire au Cameroun ?

Tout semble l’indiquer. Ce pays, plongé depuis des décennies dans un fleuve d’amertumes, donne l'impression de vouloir y revenir. Aujourd'hui dans ce pays voisin du Tchad, il n'y a que le mécontentement de la grande partie de la population qui habite les esprits. On parle des grandes ambitions pour le décollage économique, on évoque des projets sociaux divers mais, fatigué, le peuple ne cesse de craindre pour son avenir. lI y’a peu, j’ironisais sur la situation inédite, à la limite ubuesque de certains militants du parti au pouvoir... [Lire la suite]
Posté par seumo à 17:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06-04-18

CAMEROUN, PUTSCH MANQUÉ DU 6 AVRIL 1984, CHRONOLOGIE: LES GRANDES DATES QUI ONT MARQUÉ LE RÈGNE DE PAUL BIYA

Quelle est la marque des 35 années passées par Paul Biya au pouvoir au Cameroun ? Il est difficile de dresser un bilan en quelques lignes. Mais, une chose est sûre et certaine, ces années n'ont pas été un long fleuve tranquille. Selon M Ewane, politologue camerounais de Londres, en 35 ans, Paul Biya n'a pas véritablement eu le temps d'asseoir sa politique, il a profité de la faiblesse de ceux qui prétendent à son pouvoir pour mieux s'accrocher". Revisitons les multiples embûches qui ont jalloné le parcours de l'homme du 6 novembre... [Lire la suite]
Posté par seumo à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04-04-18

USA : 4 avril 1968- 4 avril 2018. Il y a 50 ans, Martin Luther King était assassiné

Le 4 avril 1968, le pasteur noir américain avait été assassiné d'une balle dans la tête alors qu'il se trouvait sur le balcon du Lorraine Motel de Memphis( Tennessee).Le mystère de son assassinat reste entier après le décès il y a 10 ans du coupable désigné, James Earl Ray, un repris de justice condamné à 99 ans de prison qui a reconnu avoir tiré avant de clamer son innocence. Militant non-violent pour les droits civiques des noirs, Martin Luther King a joué un rôle majeur pour l’émancipation des Afro-américains et la prise de... [Lire la suite]
Posté par seumo à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08-03-18

Journée internationale de la femme: Ces femmes qui soulèvent leur robe tous les 8 mars au Cameroun

Le 8 mars n'est pas "la Journée de la femme" ou "la Journée de la fête de la femme". C'est, selon la terminologie de l'ONU, "la Journée internationale de la femme", ou, dans sa variation actuelle, la "Journée internationale pour les droits des femmes". Le 8 mars est une journée de manifestations, réunions, initiatives, concerts et activités de toutes sortes pour mesurer le chemin parcouru et les avancées qui restent à faire en matière d'égalité, de droit et de justice... Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée... [Lire la suite]
Posté par seumo à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08-03-18

"La femme ne doit plus être de l’autre camp, c’est-à-dire physiquement proche de l’homme (surtout au lit) mais mentalement éloig

Sont-elles meilleures que les hommes ? Sont-elles fières de l’être ? Les femmes de nos jours, on les retrouve partout, des femmes amorphes, réactionnaires, conservatrices et mêmes tortionnaires. Les femmes actuelles réagissent en fonction de leurs milieux, de l’environnement dotées de leurs forces et de leurs faiblesses. Ce jeudi 8 mars, se célèbre dans la communauté toute entière la journée internationale des femmes. Mais, sans toute fois être myopes, elles sont numériquement majoritaires et ultra minoritaires dans les rouages... [Lire la suite]
Posté par seumo à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08-03-18

Journée internationale de la femme au Cameroun: Combien de femmes peuvent suivre l'exemple de Rosa Parks ?

L'histoire des Etats unis d'amérique retiendra pour la postérité le nom de cette brave femme. Celle qui le 1er décembre 1955,jeune couturière a participé au basculement de l’histoire des États-Unis en refusant de céder sa place à un Blanc dans un bus de ­Montgomery (Alabama). À cette époque, l’apartheid à l’américaine réprime mais l’apartheid à l’américaine s’effrite. «Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever. Paradoxalement, son emprisonnement ouvrit les portes de notre longue marche vers la liberté. » Jesse Jackson.... [Lire la suite]
Posté par seumo à 09:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16-01-18

L'alternance démocratique au Cameroun, doit commencer dans nos différentes chapelles politiques

L’urgence de parler de la situation sociopolitique pas très agréable dont traverse le Cameroun à l’heure actuelle a toujours été nécessaire et le demeure. L’avenir de plus de vingt millions de Camerounais pour peu que l’on veuille bien être honnête ou pas se trouve sur une piste d’obstacles bien difficile à emprunter par les usagers de la démocratie. Plusieurs contemporains réclament une alternance au sommet de l’Etat mais de quelle manière ? Il convient de souligner que l’alternance est un phénomène de rajeunissement et de... [Lire la suite]
Posté par seumo à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16-01-18

Cameroun, bateau ivre ? Tout semble l'indiquer

Ce pays, plongé depuis des décennies dans un fleuve d’amertumes, donne l'impression de vouloir y demeurer. Pour tâter du doigt la réalité de la société camerounaise, il suffit de circuler dans les rues poussiéreuses truffées de nids de poule de Bafoussam, Garoua, Douala, Yaoundé, Nkongsamba…, observer les faits et gestes du quotidien des camerounais et enfin finir de s’en convaincre Aujourd'hui dans ce pays voisin du Tchad, il n'y a le mécontentement de la grande partie de la population qui habite les esprits. On parle des grandes... [Lire la suite]
Posté par seumo à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15-01-18

Cameroun: 15 janvier 1971- 15 janvier 2018: Remember Ernest Ouandié

Ils sont nombreux, ces Camerounais qui ne connaissent pas ce nationaliste de leur pays qui a payé de sa vie, tout comme d'autres compagnons de combat pour l'indépendance du Cameroun. La raison est simple, son histoire n’est pas enseignée dans les écoles et universités du Cameroun,aucun monument n'est erigé quelque part en son nom sur les quatre coins du territoire camerounais. Pourtant, il figure sur la liste très sélective des héros du pays depuis le 16 Janvier 1991 Comment ne pas s'indigner lorsque les Camerounais, jeunes comme... [Lire la suite]
Posté par seumo à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30-12-17

Les années passent et rien ne change au Cameroun. Mais, jusqu'à quand ?

L'année 2017 tire à sa fin. Encore quelques heures, les carillons de 2018 vont sonner et le constat pour peu qu'on soit honnête, est hélas triste sur tous les plans au Cameroun. Lorsque Monsieur Paul Biya arriva à la tête de la magistrature suprême du pays en 1982, le Cameroun accéda à ce qu'on a appelé à l'époque « l'ère du renouveau démocratique ». Lorsque celui-ci a proclamé la transparence dans la gestion du Cameroun, la sécurité, la recherche de l'efficacité comme projet de gouvernement, tout le peuple s'était promis dans la... [Lire la suite]
Posté par seumo à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17-12-17

Cameroun: Par quels moyens est-il possible de se protéger malgré tout des diffusions indésirables de l’image d’une personne aprè

Peut-on publier la photographie d’une victime au nom du droit qu’a le public d’être informé ? Où commence le droit à l’image, qui fait partie du droit au respect de la vie privée ? Il s’appelait Benjamin Massing, il avait 55 ans et était un des héros du Cameroun quart-de-finaliste de la Coupe du monde 1990. Il s’est éteint chez lui, à Edea le samedi 9 décembre 2017. Quelques heures après son décès, une vidéo le montrant couché dans un véhicule, sièges arrières rabattus en route pour la morgue ou mieux encore, l'illustre disparu... [Lire la suite]
Posté par seumo à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30-11-17

30/11/ 1989 - 30/11/ 2017: 28 ans plus tard, les restes d'ahmadou Ahidjo ne sont toujours pas rapatriés au Cameroun

Décédé le 30 novembre 1989, exactement vingt-huit ans comme le premier président de la république du Cameroun quittait si soudainement des liens de l'enfer terrestre à Dakar, terre d'asile pour pénétrer le secret surréaliste du mystère de la vie.C'était dit-on des suites d’une crise cardiaque. Ahmadou Ahidjo quittait ainsi dans le silence et l’indifférence des autorités camerounaises. Mais, dans la dignité. Avec l’affection de sa famille et de quelques rares amis dont Emile Derlin Zinzou, ancien président du Dahomey (actuel Bénin).... [Lire la suite]
Posté par seumo à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26-11-17

Bénin: Ces enfants esclaves du marché de Cotonou

La récente révélation de ventes de migrants africains à Tripoli n’est pas un cas isolé : plusieurs millions de personnes dans le monde, dont un quart d’enfants, sont actuellement réduits en esclavage, selon une étude menée en 2016 et révélée par l’agence France presse. Toujours en Afrique, pour ceux qui ne le savent pas encore, le Bénin est connu pour être un pays où se pratique à grande échelle un phénomène unanimement dénoncé : la traite des enfants. Des Ong internationales et certaines autorités locales engagent d’importants... [Lire la suite]
Posté par seumo à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12-11-17

Belgique,Troubles sociaux : La stratégie perdante des forces de polices bruxelloises

Voitures incendiées, magasins pillés, policiers blessés, bagarres, la victoire du Maroc face à la Côte d'Ivoire a eu un goût amer à Bruxelles hier soir. Il fallait s'y attendre et ces manquements étaient prévisibles et pour cause... La police belge de mon point de vue a souvent négligé les informations issues des pays africains. A l'heure de la mondialisation, elle devrait s'atteler à s'accrocher à l'actualité mondiale. A mon arrivée hier soir au Boulevard Maurice Lemonnier, je me suis arrêté chez une connaissance du coin afin... [Lire la suite]
Posté par seumo à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04-11-17

Cameroun, 04 Novembre 1982 - 4 novembre 2017, déjà 35 ans que Ahmadou Ahidjo quittait le pouvoir

4 Novembre 1982, 04 Novembre 2017, il y a 35 ans, Ahmadou Ahidjo, âgé de 58 ans, premier Président de l’Histoire du Cameroun quittait le pouvoir. Nous sommes le 4 novembre 1982. Il est 20h. Les Camerounais sont devant leur poste de radio pour écouter les informations du jour. Fait inhabituel, c’est l’hymne national qui ouvre le journal. La surprise et l’inquiétude gagnent les auditeurs. C’est le Président de la République son excellence Ahmadou Ahidjo qui ouvre le journal de sa voix tonitruante. Ce 04 novembre 1982, le président... [Lire la suite]
Posté par seumo à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03-11-17

Cameroun- Douala : Ma première nuit avec une belle de nuit au carrefour du septième ciel à Akwa

Douala, capitale économique du Cameroun, il est 20 heures. C’est une heure de grande affluence au carrefour du septième ciel non loin de la place dite Makumba Makumba, les étudiants rentrent de l’école, les « Bayam Selam » et les « Sauveteurs » (commerçants de rue) ont presque bouclé leur journée et beaucoup commencent à plier bagage. Sur le trottoir, une jeune fille, la vingtaine environ, est au bras d’un prince charmant, habillée d’un boxer qui laisse échapper un string. Elle est à peine couverte en haut. Tous les regards sont... [Lire la suite]
Posté par seumo à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31-10-17

Les camerounais sont-ils soignés dans des porcheries ou des hôpitaux ? De qui se moque-t-on ?

Inauguré dans les années 70 par le ministre de la santé de l’époque Bernard Fonlon, avec pour objectif principal de pourvoir la ville de Muyuka d’un hôpital digne et éradiquer le phénomène de surpopulations dans les unités hospitalières environnantes, l’Hôpital de Muyuka en 2017 semble n’avoir rien résolu. En dépit des équipements qui datent aujourd’hui d’une autre époque et même désuets et inexistants, ce centre hospitalier ne fait pas courir les malades. Même les familles, démunies, ne s’y bousculent pas. Nous sommes bel et bien... [Lire la suite]
Posté par seumo à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26-10-17

Belgique, La Rue Heyvaert : le paradis de la débrouille à Bruxelles

« La Rue Heyvaert ! » ou tout simplement « La Rue », comme aiment l’appeler les aficionados. C’est la rue commerçante la plus connue et la plus fréquentée par les Africains à Bruxelles. Rue des affaires, rue des voitures d’occasion que raffole la clientèle venue de la lointaine Afrique. C’est la rue des toutes les histoires. On n’y échappe point. Pour cause ? Elle est mitoyenne au célèbre Marché de l’Abattoir qui accueille chaque week-end des milliers d’étrangers vivant dans la capitale du Royaume et même au-delà. Ici, se côtoie... [Lire la suite]
26-10-17

Belgique: Voici pourquoi Molenbeek est devenu un terreau pour jeunes terroristes

Depuis les attaques du 13 novembre 2015 à Paris et l’arrestation de Salah Abdeslam, l’un des auteurs desdites attaques, le 18 mars 2016, le monde entier a découvert la commune de Molenbeek à Bruxelles en Belgique. Désormais tristement célèbre, Molenbeek est devenu l’objet de toutes les curiosités. Mais une question s’impose au regard de la gravité de la situation et de l’image que renvoie désormais cette commune de Bruxelles: pourquoi Molenbeek est-il devenu un terreau du djihadisme en Europe? Qui en sont les coupables? Molenbeek,... [Lire la suite]
Posté par seumo à 18:10 - - Commentaires [148] - Permalien [#]