Prisma Canal International

Prisma Canal International est un blog indépendant animé et dirigé par Hugues B SEUMO, acteur de la vie contemporaine, pour réagir sur l'actualité contemporaine.

Congo RDC, 7 septembre 1997- 7 septembre 2017: Mobutu est mort il y a pile 20 ans

mobutu_17_004_640_350_1

La RDC s'est souvenue ce jeudi, mais sans manifestations particulières, du décès, il y a 20 ans, de Mobutu Sese Seko, l'ex-président congolais (Zaïre à l'époque), mort à Rabat, au Maroc le 7 septembre 1997, dans un hôpital militaire.

En mai 1997, Mobutu Sese Seko avait dû fuir Kinshasa, alors aux mains des rebelles dont le porte-parole était un certain Laurent Désiré Kabila. Sa dépouille n’est jamais revenue au pays. Mobutu Sese Seko n’était pas qu’un fantasque en tenue Léopard. Il a dirigé son pays d’une main de fer pendant 32 ans (24 novembre 1965-16 mai 1997).

A la veille de l'entrée dans la capitale congolaise des troupes de l'AFDL, vers 17h00, un cortège présidentiel simple quittait à vive allure le camp militaire Tsatsi pour emprunter le boulevard du 30-Juin, ensuite l'avenue Poids Lourds pour atteindre enfin l'aéroport de N'Djili. Personne ne pouvait imaginer que c'était le départ pour l'exil et le non-retour du président fondateur du MPR (Mouvement populaire de la révolution) et président de la République.

L'escale de son fief de Gbadolite n'a pris que 48 heures avant que Mobutu ne soit forcé d'embarquer de force pour Lomé (Togo) via Libreville.

A Lomé, on apprendra que son ami Gnassingbe Eyadema, président togolais, a feint de quitter la capitale togolaise pour éviter de l'accueillir. Direction Rabat, où son ami le roi Hassan II du Maroc a tenu à lui accorder un asile honorable.

Rongé par un cancer de la prostate, c'est le 7 septembre 1997 que le deuxième président du Zaïre succombera, aux côtés de sa dernière femme, Bobi Ladawa.Officiellement, il avait 67 ans.

C’est au cimetière chrétien de Rabat, capitale du Royaume du Maroc, que repose jusqu’à ce jour le Maréchal, président de la République du Zaïre.

Après le décès de Laurent-Désiré Kabila, la famille de Mobutu avait entamé des démarches avec l'actuel président Joseph Kabila pour obtenir le rapatriement de la dépouille de cet ancien président dans son Zaïre natal pour y être inhumé.

Mobutu Nzanga, son fils, devenu vice-premier ministre en 2007, avait obtenu le feu vert des autorités de Kinshas pour ramener son père au Congo pour des obsèques dignes d'un ancien président de la République. Malheureusement, ses frères consanguins se sont interposés, estimant qu'il n'avait aucune qualité de mener une telle démarche. Depuis lors, le dossier a été classé car, la famille reste divisée sur la question.

Mobutu Sese Seko repose loin de son Zaïre natal depuis 20 ans.

En 2012, pour le 15e anniversaire de sa mort, la famille avait organisé une discrète messe de requiem. Pour cette année, rien, à ce jour, n'a encore été officiellement annoncé.

Posté par seumo à 14:25 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire